Bienvenus à CLIMA

TRAVAUX DE PISCICULTURE AU CLIMA

DEBUT DES TRAVAUX DE PISCICULTURE

Le CLIMA fut autre fois (de 1954 à 1988) un centre piscicole. Une visite rapide des lieux permet encore de constater le reste des infrastructures qui ont servi à cette activité.

Grace à un financement obtenu de PROYDE, le CLIMA a restauré la retenue d'eau en 2010.

Depuis le mois d'octobre 2012, un autre financement de PROYDE a permis de commencer la réfection des étangs. Le démarrage de l'activité piscicole proprement dite est prévu pour 2013 et cela dès que la pluviométrie le permettra (probablement juillet-Aout).

HISTORIQUE DE LA PISCICULTURE

De l’entretien avec Mr Sombié K Benoît, (personne ressource, notable de Bérégadougou), formateur en pisciculture du domaine forestier de 1951 jusqu’en 1987, date de son départ à la retraite), voici, en substance, quelques éléments des informations livrées par l’intéressé.

Le premier aménagement consistait en une digue en béton construite en 1954 en même temps que les étangs et ceux-ci ont été ensemencés avec les premiers alevins le 15 Mai 1954. Cette date marque le début de la pisciculture. La rivière ne tarissait pas et une multitude de caïmans la peuplait. Il n’y avait pas de problème d’eau et les étangs étaient en eau tout le temps.

Tous les ans les alevins étaient triés à la fin du cycle à l’aide d’un grillage. On vendait les gros poissons et les alevins sont reversés dans les étangs. Le personnel consistait en une trentaine d’agents.

On note qu’en 1954, il y a eu beaucoup de pluie mais pas de dégâts.

En 1964, une crue très importante a causé des dégâts très importants. La cuvette de la retenue remplie d’eau a débordé, de la boue résultant de l’érosion des terrains avoisinants s’est retrouvée dans les étangs et les débordements des étangs ont entraîné la fuite des poissons. Il y a eu 2 à 3 jours successifs de pluies et les rails du train se trouvant juste en aval du domaine ont même été ‘’ ramassés’’ à cette occasion.

En 1972, la première digue en béton (de 1954) a été cassée (par dynamite) et remplacée par une série d’IPN 80 batardables.

En 1984, deux crues très importantes sont survenues respectivement le 24/7 et le 6/9/84.

La SOSUCO a souvent été sollicitée pour aider à déblayer la cuvette à chaque fois après les crues importantes.

Sans qu’on ne sache très bien les raisons, une opération de ramassage des caïmans de la rivière a eu lieu : le premier jour il y eut 150 et le second 50 soit 200 caïmans au total qui furent attachés et transférés vers une destination ignorée de l’intéressé. Depuis lors, entre 1984 et 1987, les conditions étaient devenues difficiles, l’eau a commencé à manquer !!! Alors, on tâcha d’y remédier à l’aide d’une motopompe. L’eau était pompée du Morinkouagou, rivière du chef de Bérégadougou et acheminée dans un tuyau qui alimentait un canal gravitaire. Ce dernier déversait l’eau dans la cuvette d’où l’eau ravitaillait les étangs par le canal existant.

En 1988, il y a eu une déclaration de faillite et les étangs ont été fermés par les autorités.

De 1988 à 2010, les IPN 80 ont fait l’objet d’actes de vandalisme ; ils ont été tous découpés et emportés.

En 2010, la retenue d'eau été restaurée et le premier étang en cours de réfection sera mis en eau dès fin décembre 2012.