Bienvenus à CLIMA

Pluviomètrie - Activités des stagiaires

PLUVIOMETRIE AU CLIMA

La saison des pluies avait bien démarré dès le mois de mai et les stagiaires avaient commencé les semailles dès le début du mois de juin; mais un long intervalle presque sans pluie fin juin début juillet avait mis les semis en danger. Heureusement les pluies régulières ont repris et continué jusqu’à la mi-octobre, ce qui a permis d’avoir d’assez bons rendements dans nos parcelles expérimentales de maïs, arachides, haricots, riz.

Comme l’année 2009, cette année encore, le mois d’août n’a pas été le plus pluvieux, septembre lui a pris la première place et la plus grande pluie, c’est en octobre qu’elle est tombée.

Du fait du prolongement des pluies jusqu’au début novembre nous avons eu beaucoup de mal pour faire sécher les récoltes notamment les haricots, les premiers arrivés à maturité, qui pourrissaient même à l’abri de la pluie tellement l’humidité était grande.. Il a fallu presque un mois entre la récolte de maïs du 27 au 30 sept 2010 et l’égrenage et la mise en sacs vers la fin du mois d’octobre.

LES ACTIVITES DES STAGIAIRES

Chaque nouvelle campagne nous apporte de nouvelles têtes bien sympathiques et de nouveaux bras prêts au travail mais les activités se suivent et se ressemblent beaucoup : labours, semailles, sarclage, récolte, séchage, battage…, activités propres des paysans en ce temps d’hivernage. Mais au CLIMA toutes les treize familles travaillent ensemble et ces activités ont été encadrées par des cours d’agriculture, élevage, économie familiale, couture, éducation sanitaire, alphabétisation, mécanique et menuiserie.

Le mois d’octobre a été consacré presque exclusivement à la récolte, au battage et au conditionnement des céréales.

Dès le début novembre, les cours ont repris bien qu’avec un emploi de temps quelque peu modifié. Pour permettre de faire l’alphabétisation pendant la journée et non le soir comme cela se faisait au début du stage.

Les 677 poussins viennent d’arriver. Il faudra les tenir au bien chaud pendant quelque temps avant qu’ils puissent intégrer le grand poulailler déjà terminé dans l’ensemble.

Le petit marigot en crue après un orage